Actualité des PONTONS

précédent
25.01.2015
En Méditerranée, une parole est une parole...
Chers amis plaisanciers,

Comme vous aurez pu le lire samedi, Monaco-matin s'est fait l'écho de la question que nous avons posée à la Société d'Exploitation des Ports de Monaco, concernant l'augmentation des tarifs des places de port.

A ce jour, nous nous devons de rappeler cette simple question :

A quel titre, la SEPM ne respecte-t'elle pas les engagements pris par le Gouvernement Princier devant le Conseil National en décembre 2011, confirmés par courrier en juillet 2014 ?

Ce jour, nous ne souhaitons pas polémiquer ou entrer dans des discussions de marchands de tapis. Nous plaçons le débat à un autre niveau. Nous devons simplement rappeler aux autorités que l’ère des négociations est terminée depuis décembre 2011. Les plaisanciers sortent d’une période d’augmentation de 3 x 15%, étalée sur 3 années, devant se conclure par une indexation annuelle sur le coût de la vie. L’importante augmentation (3 x 15%) avait été acceptée et entendue par les plaisanciers pour permettre à la SEPM de faire face à l’évolution de ses frais de fonctionnement.

Force est de constater que dès la première fois où la nouvelle indexation doit s’appliquer, la SEPM ne respecte pas ses engagements, passant d’un taux officiel de 0,1 % (IPC) à celui de 2%, soit 20 fois plus !

Un accord est un accord et cela va au-delà de toute considération financière, fut-elle sur quelques dizaines d’euros. En Méditerranée, les hommes n'ont qu'une parole et nous voulons croire que cela est toujours vrai.

Il n’est pas non plus supportable de lire les comparaisons avec d’autres ports. Ces arguments avaient été abandonnés en 2011 et il convient de s’en tenir là. Si par malheur certains voulaient encore s’aventurer sur ce terrain très glissant, il conviendrait alors de TOUT comparer, en commençant par la répartition des charges de fonctionnement de la société.

Dans la situation actuelle, notre association ne souhaite donner aucune consigne aux plaisanciers qui ont suspendu leur règlement. De nombreux membres du bureau en font partie. Aussi, nous vous informons qu’un Comité Directeur extraordinaire se tiendra mercredi 28 avec pour objet unique, l’augmentation annuelle qui passe de 0,1% à 2%.

Nous vous tiendrons informés des suites que nous réservons à cette affaire.

Nous voulons profiter de ce message pour vous dire combien nous regrettons de ne pas pouvoir être associés aux décisions de la SEPM en amont. Il est paradoxal de reprocher aux plaisanciers de réagir abruptement alors que la SEPM ne leur donne aucune information tout au long de l’année et se borne à les mettre systématiquement devant le fait accompli. C’est une drôle de conception du dialogue…

Rappelons enfin, que depuis sa création, notre association demande à siéger au Conseil d’Administration de la SEPM. Cela permettrait d’associer les plaisanciers aux décisions relatives aux ports, de dialoguer entre personnes responsables et d’éviter tous les malentendus actuels.

A très bientôt,

Le Comité Directeur
Suivant