Actualité des PONTONS

précédent
16.02.2012
Lutte contre les bateaux épaves : des critères et pas d’arbitraire
Les Pontons de Monaco regroupent des propriétaires de bateaux passionnés, soigneux et responsables. Depuis la création de l’association, il a été écrit que nous encouragions les autorités à lutter contre les bateaux épaves car ils représentent un préjudice à l’image et au bon fonctionnement des ports. L’état de certains bateaux pourrait même laisser craindre des risques sérieux d’incendie.

Notre association vient d’être informée par plusieurs propriétaires que la SEPM leur avait adressé un courrier concernant l'état de leur navire.

Le ton très autoritaire de la lettre est surprenant quand on sait que cette démarche n'a fait l'objet d'aucun avertissement préalable et qu’aucun critère objectif n’a été défini pour établir l’état de navigabilité d’un bateau sous pavillon monégasque.

Dans la lutte contre les bateaux épaves, il convient d'abord de définir ce qu'est un bateau en état de navigabilité ! Faute de critères, il suffira de donner un coup de peinture pour qu’un bateau ravagé de l’intérieur paraisse extérieurement en «bon état».

Les Pontons de Monaco souhaitent qu’un contrôle technique objectif soit mis en place par le Gouvernement Princier pour les bateaux de plus de 10 ans ou pour ceux dont l’aspect général est dégradé.

En l’absence de contrôle technique, la démarche entreprise par la SEPM nous semble inacceptable. Comment cette société peut-elle écrire à un propriétaire en l’accusant de ne pas maintenir son unité en état de navigabilité ? Que lui reproche t’on ? Sommes-nous certains que ce bateau ne peut pas naviguer ? quels travaux lui demande t’on d’effectuer ? A t-on vérifié sa coque, ses moteurs ?

A ce stade, il y a urgence à ce que le Gouvernement Princier charge les Affaires Maritimes de mettre en place un véritable contrôle technique. Mais ne sommes-nous pas confrontés à une autre contradiction monégasque ? Où peut-on effectuer un contrôle technique sérieux sur le territoire monégasque alors qu’aucun chantier naval n’a été prévu dans l’aménagement des ports ?
Suivant