Actualité des PONTONS

précédent
20.10.2011
De 412% à moins de 50 %... En voie de validation par le Gouvernement
Après plusieurs mois de rencontres, courriers et autres négociations, notre association ne peut qu'être satisfaite d'apprendre via l'article de Monaco Matin, que le Conseil d'Administration de la SEPM a validé le principe d'une augmentation des tarifs des places de port, dans des proportions bien plus raisonnables que celles imaginées auparavant.

Selon les dires du Président de la SEPM, il appartient au Gouvernement d'entériner définitivement le projet, à savoir une augmentation annuelle de 15% par an, pendant 3 ans.

L'association ne pourra accepter cette décision que si elle est assortie de sérieuses garanties.

Comme nous l'avons demandé au Gouvernement, nous ne pouvons concevoir une augmentation arbitraire sans une contrepartie et des améliorations de services.

En premier lieu, il est indispensable que cette augmentation soit considérée comme exceptionnelle, s'agissant d'une période de rattrapage. Au terme de la période de 3 ans, l'association attend une garantie écrite concernant la limite de ces augmentations. Nous souhaitons qu'il soit clairement précisé que les majorations annuelles ultérieures se limiteront à une simple indexation sur le coût de la vie.

En second lieu, nous attendons des garanties en ce qui concerne le maintien définitif des taux de remises accordées aux Monégasques et aux résidents.

En troisième lieu, nous souhaitons que les plaisanciers puissent être associés en amont à toutes les décisions concernant les Ports de Monaco. Il est tout de même invraisemblable que la petite et moyenne plaisance de Monaco ne siège toujours pas au Conseil d'Administration de la SEPM. Rappelons que cette catégorie de plaisanciers représente la majorité des occupants des ports...

La création de l'Association a pour principal objectif de fédérer l'ensemble des actions entreprises en faveur de la petite et moyenne plaisance en Principauté. Notre démarche se veut constructive. Nous souhaitons établir les conditions favorables à un dialogue permanent avec les autorités gouvernementales et portuaires.
Suivant