Actualité des PONTONS

précédent
12.10.2011
Conseil National : échanges positifs mais vigilance
Lors de la première séance publique relative au budget rectificatif qui s’est tenue mardi 11 octobre au Conseil National, le sujet des ports de Monaco a été abordé.

En l’absence de précisions de la part du Gouvernement, le Président, Monsieur Jean-François Robillon a émis une première proposition. Monsieur Christophe Spiliotis a demandé au Ministre d’Etat de bien vouloir dire clairement quelle était la nouvelle offre du Gouvernement Princier en matière de tarifs de places de port.

A cette question, c’est Madame Marie-Pierre Gramaglia, Conseiller de Gouvernement pour l’Equipement, l’Environnement et l’Urbanisme qui a fait part d’un nouveau projet, prévoyant 15% d’augmentation pendant 3 ans, suivi d’une indexation annuelle basée sur le coût de la vie. Elle a précisé qu’il n’était plus question de toucher aux remises accordées aux Monégasques et résidents.

Le Ministre d’Etat a indiqué que rien n’était encore définitif et que les discussions avec la SEPM et les Pontons de Monaco étaient en cours.

Si ces nouvelles sont de nature encourageante, l’association demeure vigilante et considère que l’application de tels tarifs ne pourrait être envisagée que dans le cadre d’une remise à plat des relations entre les usagers et les exploitants du port. Ladite remise à plat viserait, en premier lieu, à associer pleinement la petite et moyenne plaisance monégasque aux questions relatives à l’exploitation des Ports de Monaco. Sans cette condition, rien ne justifierait une augmentation des tarifs purement arbitraire.

Un courrier vient d’être adressé à Madame Gramaglia afin de lui confirmer les attentes des plaisanciers réunis au sein de l’association.
Suivant